Le Neurofeedback peut être envisagé seul, mais c’est aussi un excellent complément à un traitement médical ou à un suivi psychothérapeutique.

La relation entre le praticien et le patient, basée sur la confiance et le bien-être partagé contribue au processus de changement.

L’activité de notre cerveau est réalisée par un seul type de cellule appelé neurone. Ces neurones interagissent et communiquent entre eux.

Cette communication ne doit être ni trop faible, ni trop explosive. Elle doit être régulée comme les autres systèmes de notre corps.

Cette régulation se fait par deux forces opposées, exercées par les neurones excitateurs et les neurones inhibiteurs, qui jouent le rôle d’accélérateur et de frein.

Une régulation défaillante peut provoquer un dysfonctionnement aboutissant à un inconfort dans sa vie.

Meditation

Nous savons aujourd’hui que la plasticité naturelle du cerveau lui permet une formidable évolution, à tout âge, quel que soit son état. Son fonctionnement peut sans cesse être optimisé. Le Neurofeedback est 100 % naturelle, non invasive et sans effets secondaires, qui permet des résultats positifs à chaque fois que le cerveau est impliqué dans un problème fonctionnel.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des difficultés neurologiques, psychologiques ou psychosomatiques pour bénéficier du NeuroFeedback, même si plus l’aspect de ces difficultés est prononcé, plus les résultats sont convaincants.

Voici donc les domaines dans lesquels le NeuroFeedback constitue une prise en charge efficace :

Pour les sportifs
Gestion du stress Amélioration des performances, concentration Atténuation des douleurs physiques Plusieurs athlètes ne jurent que par le NeuroFeedback et disent que cela améliore leur performance.

Parmi eux, la championne de tennis Mary Pierce et le skieur médaille d’or olympique Hermann Maier, sans parler des divers joueurs de l’équipe de football italienne vainqueur de la coupe du monde 2006. Le but du NeuroFeedback qui devient de plus en plus populaire pour les professionnels comme pour les amateurs est d’entraîner le cerveau de telle sorte qu’un athlète puisse rester concentré en compétition. […] sur tout le territoire américain, des athlètes ont discrètement entraîné leur cerveau [par le NeuroFeedback]. Presque aucun n’en parlera. J’ai demandé pourquoi au principal fabricant d’équipements. «Ils ne veulent pas que leurs concurrents sachent qu’ils le font» m’a répondu Larry Klein, le cofondateur de Thought Technology à Montréal. «Car ils s’y mettraient aussi et annuleraient leur avantage». » D.T. Max, Journaliste à Men’s Vogue

Pour les enfants
Pas si facile d’être parents ! Nos enfants nous fascinent autant qu’ils nous déroutent. Réactions parfois excessives, comportements violents, troubles du langage… Comment faire face à leurs petits et gros problèmes psychologiques. Certaines étapes de la vie sont difficiles à surmonter, d’autant plus lorsque l’on est enfant et que l’on ne comprend pas tout ce qui se passe autour de soi. Le NeuroFeedback peut aider vos enfants dans le cadre de : Troubles des apprentissages (dyslexies, dyspraxies…) Troubles de l’attention, de la concentration, impulsivité Agressivité, hyperactivité Troubles du comportement Epilepsie Troubles du sommeil, bruxisme, énurésie, cauchemars, terreurs nocturnes Troubles alimentaires

Par ailleurs, tous les enfants qui ont besoin d’être accompagnés dans leur développement peuvent bénéficier du Neurofeedback. Pour la majorité des parents, les prises en charge de leurs enfants en situation de handicap sont insuffisantes pour lui permettre réellement de progresser. Le Neurofeedback permettra à l’enfant, quel que soient ses difficultés motrices ou cognitives : d’améliorer ses compétences de le rendre plus autonome d’améliorer sa qualité de vie Cette méthode est respectueuse du rythme de l’enfant et de la famille. Dans le cas particulier de l’autisme, vous trouverez ci-dessous certaines études (elles sont nombreuses dans ce champ d’action) qui valident le N.F comme prise en charge à titre accessoire de cette pathologie. Dans une étude intitulée « The effects of alpha/téta NeuroFeedback on personnality and mood », 12 participants avec un score élevé de retrait social évalué au PSQ, ont vu leur personnalité extrême normalisée, et vu émerger un sentiment de bien-être, après des séances de rééducation en NeuroFeedback. Neuf séances ont suffit à améliorer l’humeur, avec plus d’énergie, plus d’agréabilité, plus d’estime de soi et de confiance en soi (Raymond et al.2005). Dans l’étude intitulée « Effects of Biofeedback EEG with Asperger’s syndrome », les auteurs ont posé l’hypothèse de l’amélioration de la perception et la diminution de l’anxiété par le NeuroFeedback. Chez 10 adolescents diagnostiqués Asperger, 8 séances de NeuroFeedback ont amené une amélioration nette du comportement évalué par les parents et les professeurs (Scolnick 2005). Dans l’étude intitulée « Efficacy of NeuroFeedback in the Autistic Spectrum » réalisée en 2001, on a constaté chez 16 sujets autistes entrainés au BF une amélioration de 80% dans la réduction du degré d’autisme avec une amélioration de 30% du langage, 34% de la socialisation, 29% du sommeil et de l’anxiété et 16% d éveil cognitif (Jarusiewicz 2004).

Pour l'adolescent
Votre enfant est aujourd’hui un adolescent en pleine forme, avide d’indépendance et d’autonomie néanmoins, de la crise d’ado aux troubles du comportement alimentaire en passant par les difficultés scolaires, le Neurofeedback vous aide à l’accompagner dans cette étape importante.
Pour l'étudiant
Le Neurofeedback accompagne l’étudiant dans sa gestion du stress et aide à résoudre les problèmes de fatigue, et d’insomnie. Il améliore, en quelques séances, la mémoire, la concentration et l’organisation.
Pour l'adulte
Travail, conjoint, enfant. La vie quotidienne n’est pas de tout repos ! Comment gérer le stress ou éviter les coups de blues ? Quels sont les moyens de maintenir une vie harmonieuse ? Se sentir en phase avec soi-même et utiliser au mieux ses capacités est essentiel. Apprendre à s’affirmer par exemple permet de mieux gérer ses relations avec les autres. De même, développer sa créativité et son intuition peuvent être utile pour reprendre confiance en soi. En quelques dizaines d’années, la place de l’homme dans la société a été largement bouleversée. Au point que certains y perdent tous leurs repères ! Des complexes à l’anxiété en passant par le stress, la dépression ou les troubles du sommeil, Le NeuroFeedback vous aide à chasser le mal-être !

Le NeuroFeedback peut vous aider pour :

  • Troubles anxieux
  • Attaques de panique
  • TOC
  • Trouble anxieux généralisé
  • phobies
  • Syndrôme de Stress Post Traumatique…

Dépression:

Une étude de l’Université de Montréal réalisée en mai 2007 démontre que le Neurofeedback soulage énormément les symptômes de la dépression modérée à grave, après seulement de 10 séances.

Troubles du sommeil:

Une étude réalisée à l’Université de Victoria au Canada en 2008 rapporte pour les troubles du sommeil une amélioration de 52,3% au bout de 10 séances et de 83,3% au bout de 20 séances.

Et aussi :

  • Troubles liés à la dépendance (Alcool, tabac, drogues…)
  • Douleurs chroniques
  • Migraines
  • Acouphènes

Plusieurs personnes souffrant d’acouphènes ont une activité oscillatoire du cerveau anormale. Cette activité pathologique peut être normalisée par des techniques de Neurofeedback (Weisz et al (2005). PLoS Med., 2: e153).

La Clinique de l’acouphène de Montréal spécialisée en thérapies et technologies de pointe travaille avec les patients acouphéniques pendant une période de 2 à 3 mois, à raison d’une session de 45 minutes par semaine et obtient des résultats spectaculaires.