Pour le choc post-traumatique

Le Ministère des Anciens Combattants favorise le neurofeedback pour les vétérans de guerre et les résultats sont spectaculaires au simple fait que ces personnes n’ont pas à RE-raconter leurs vécus

Le neurofeedback a aidé un jeune homme lors de son coma suite à une lésion cérébrale traumatique